En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus
Acheter un cheval réformé | Sauveruncheval.com

Acheter un cheval réformé : à savoir

Devenir propriétaire :

Vouloir sauver un cheval, c’est avant tout une volonté de donner une chance à un cheval réformé, sans ambition sportive ni objectif précis. C’est la recherche d’un compagnon, plus que d’un partenaire quadrupède pour faire de l’équitation !
Entrer dans cette démarche, c’est donc faire abstractions de vos envies, et donner priorité au cheval ; avec le temps et des soins, vous pourrez le monter, dans la limite de ses possibilités.

Il est sur que vous pourrez trouver ici des chevaux à petit budget permettant à tout a chacun de réaliser son rêve. Mais rappelons le, acheter un cheval ne se résume pas à réunir les 300 ou 900€ constituant le prix d’achat, acheter un cheval c’est prendre une grande responsabilité qui peut s’étendre sur plusieurs dizaines d’années.
Enfin avoir un cheval nécessite une implication personnelle, de s’en occuper jour après jour, de savoir se remettre en question quand quelque chose ne va pas pour pouvoir progresser ensemble.

Vous pourrez trouver ci-dessous une estimation des frais à prévoir pour l’entretien annuel d’un cheval (cheval hébergé au pré à votre domicile, hors coûts de pension) :

Spécialiste Fréquence Prix total annuel
Maréchal Ferrant 4 fois par an à 70€ env/visite 280€
Dentiste 1 fois par an à 80€/visite 80€
Vaccin 1 fois par an à 50€/visite 50€
Vermifuge 2 à 4 fois/an à 20€/vermifuge 60€
Fourrage Variable 300€
Granulés Variable 240€
Total   1010€

En sus : assurances, cours d’équitation/stages/compétition, matériel, entretien des clôtures et des pâtures et bien sûr les frais vétérinaires en cas de maladie ou de blessure.

Le cheval réformé des courses :

Un cheval dit « réformé » est soit un jeune cheval généralement qui a été sorti des courses pour manque de rapidité ou un cheval qui a terminé sa carrière de course suite à un problème physique.
Durant quelques années, son utilisation et son mode de vie l’ont conditionné dans un moule de travail, lui demandant des efforts sur le plan physique. C’est donc un cheval qui a un réel passé derrière lui, et qui a eu l’entraînement d’un véritable athlète.

Accueillir un tel cheval suppose donc de réelles connaissances et compétences. En effet, il faut avoir de réels savoirs quant aux soins quotidiens à offrir à ces chevaux, en gardant en mémoire que souvent, ils nécessiteront une plus grande attention. Prendre un réformé des courses c’est accepter d’avoir un cheval à qui il reste beaucoup à apprendre pour devenir un bon cheval de selle : travailler dans le calme, sauter, aller en extérieur...br /> Point positif : les chevaux réformés sont en général plus matures car ils ont été manipulés et débourrés très tôt (18 mois – 2 ans) et ils ont déjà connu plusieurs environnements : entrainement, déplacement...

A qui peuvent-ils convenir ?

Pour toutes ces raisons nous attacherons, lors des premiers contacts, une grande importance à votre profil équestre, car il est exclu de vendre un cheval sans s’assurer de ses conditions de vie futures.
Etre un cavalier confirmé, ou être encadré par des professionnels reste un point important, puisque les chevaux sont tous issus du milieu des courses, et nécessitent en cela un savoir-faire particulier, pour les habituer progressivement à leur nouveau mode de vie, et que les premières bases de la relation soient sainement posées.

Les points importants pour pouvoir accueillir un réformé de « sauver un cheval.com » :

  • une expérience de propriétaire ou de soigneur afin de s’occuper du cheval dans son ensemble et pas uniquement de son dressage.
  • un niveau équivalent au Galop 5-6 minimum, ou un encadrement adapté (cheval en pension).
  • des infrastructures suffisantes : un hectare de pré clôturé à 1m50 par cheval, un box ou un abri de pré, un point d’eau.
  • un lieu pour travailler votre cheval en toute sécurité.
  • un budget consacré à l’arrivée du nouveau cheval, car un sauvetage n’est pas gratuit ! Il comprend généralement :
  • le prix du cheval, entre 300 et 900 euros
  • le prix du transport

Si vous n’êtes pas sur de pouvoir apporter les soins nécessaires à sa bonne santé et son alimentation, et donc les soins basiques, mieux vaut renoncer à l’achat, car sauver un cheval, acte certes altruiste, c’est aussi l’obligation de lui assurer une vie heureuse.

Notre but est aussi de s’assurer que le couple nouvellement formé par le cheval et l’acquéreur s’entende bien, pour assurer une deuxième vie sereine à ces chevaux qui ont déjà beaucoup donné.
L’examen des conditions de vie et des connaissances de l’acheteur sera effectué lors de la première visite, toujours dans cette même logique.

Prendre un cheval réformé des courses peut être une aventure merveilleuse si on le fait dans de bonnes conditions et bien entouré.